La Belle) Evy), Défi n°1 du Thème : " les Contes, Légendes, Mythes " : "Extrait du POPUL-VUH : LA FILLE DU SANG & LES MAITRES DE L'ENFER". © Dieu fée Nicolas Urvoy.

Publié par © Dieu fée Nicolas Urvoy.

Dimanche 11 Février 2018, Bretagne, France.

http://plume-de-poete.over-blog.com/2018/02/defi-n-1-theme-les-contes-legendes-mythes.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

 

 

Extrait du POPUL-VUH : LA FILLE DU SANG &

LES MAITRES DE L'ENFER

 

 

« Prenez le fruit de cet arbre »

        Leur dit alors la jeune fille.

Car rouge était la sève de cet arbre

        Qu'elle alla disposer dans la jarre

Et qui se mit à gonfler

        Et à s'arrondir

Prenant l'apparence d'un cœur

        La sève de l'arbre rouge

Rouge comme le sang, la sève de l'arbre

        Prenant l'apparence du sang.

Puis elle disposa là-dedans

        Plongée dans la sève de l'arbre rouge

L'écorce qui prit la couleur du sang

        Parfaitement rouge une fois plongée dans la jarre.

Quand la jeune fille eut entaillé cet arbre

        On l'appela l'Arbre Rouge aux Cochenilles

Et elle qualifia sa sève de sang

        Parce qu'il s'agissait disait-on du sang du croton.

« Et maintenant vous serez aimés

        Quelque chose sur terre sera advenu à vous. »

Ainsi parla-t-elle

        Aux hiboux.

« Très bien,

        jeune demoiselle

Nous devons repartir

        Pour réapparaître

Nous allons repartir sur-le-champ.

        Il nous semble

Que ce cœur imité

        Doit être produit devant nos maîtres »

Dirent alors

        les messagers.

Et ils se présentèrent devant leurs maîtres

        Qui les attendaient impatiemment.

« Vous n'en avez donc pas fini ? »

        S'enquit Mort-1

« Tout est terminé

        Maîtres,

Voici bel et bien son cœur

        Il se trouve dans cette jarre. »

« Très bien, je vais

        Y jeter un coup d’œil »

Répondit Mort-1.

        Et quand il la sortit de la jarre

L'écorce était imbibée de liquide

        Et ruisselait, cramoisie de sève.

« Étalez bien les braises et placez ce cœur

        Au-dessus du feu » dit alors Mort-1.

Et ils firent ainsi sécher l'écorce sur le feu

        Et les occupants de l'Enfer sentirent ses effluves

Et finirent tous par se retrouver là

        Accroupis autour du feu.

Cette odeur était pour eux exquise

        Celle des effluves de la sève.

Et ils étaient tous accroupis ainsi

        Lorsque les Hiboux réapparurent

Guidant la jeune fille et l'aidant à grimper

        Puis à se faufiler à travers un tunnel

Qui rejoignait la terre. Puis les guides

        Firent demi-tour et redescendirent.

C'est ainsi que les maîtres de l'Enfer furent vaincus

        Et ce fut une jeune fille qui les aveugla.

 

[Peuple maya]

 

Extrait de l'anthologie Les techniciens du sacré, de

Jerome Rothenberg, version française établie par Yves

di Manno, et publié chez José Corti Éditeur, Collection

Merveilleux n°35. 2007. (page 272 à 274.)

 

 

© Dieu fée Nicolas Urvoy.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :