Martin Luther King, Jr. en passant par Dieu

Publié le par Σαπφώ Urvoy.

 

    « Je suis convaincu que l'univers est contrôlé par un dessein d'amour et que dans le combat pour la justice l'homme a une compagnie cosmique. Derrière les apparences rudes du monde se cache une puissance bienveillante. Dire que ce Dieu est personnel, ce n'est pas faire de lui un objet fini parmi d'autres objets ni lui attribuer les limitations de la personne humaine; c'est prendre ce qu'il y a de plus grand et de plus noble dans notre connaissance et affirmer que cela existe en perfection en Dieu. Il est certainement vrai que la personne humaine est limitée, mais la notion de personne comme telle n'inclut pas de limitation nécessaire. Elle signifie simplement conscience de soi et gouvernement de soi. Ainsi donc, dans le sens le plus vrai du terme, Dieu est un Dieu vivant. »

 

Extrait de La Force d'Aimer, de Martin Luther King, Jr.

et traduit de l'américain par Jean Bruls.

(c'est moi qui souligne)

 

Nicolas Urvoy, Gaulliste ? non, noir africain.

Pour l'immigration ? non plus, pour le chaos !

Pour le Chaos ? non

par Zeus ! )

(détecteur de mouvements)

 

 

Claire Castillon, Pourquoi tu m'aimes pas ? (été 2017, from Lausanne, Suisse)
Claire Castillon, Pourquoi tu m'aimes pas ? (été 2017, from Lausanne, Suisse)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article