Citation de Paol Keineg, alias Paul Quéinnec

Publié le par Σαπφώ Urvoy.

 

                                    « ... Je vous parle du temps où l'on bâtissait les forêts

                                    du temps où chaque fleur nouvelle-née recevait

                                    des hommes le sel du langage

                                    du temps où l'océan délivrait librement ses

                                    permis de séjour

                                    c'était du temps des remue-ménage d'abeilles

                                    sous la coupole des ruches

                                    c'était du temps où les chiens soucieux flairaient

                                    tout le jour la vulve des juments

                                    du temps où cette terre était hantée

                                    d'un peuple solennel

 

                                    hommes

                                    j'ai compté

                                    les jeux d'enfants sur les digues velues

                                    les envols des vaisseaux gonflés de blé

                                    les discours de prêtres absolus au seuil des

                                    quais transparents

                                    et les foules qui dévalent les torrents d'escaliers

                                    les foules qui boivent la buée des digitales

                                    les foules dévorées de vertiges

 

                                    C'était du temps

                                    où l'homme était un frère

                                    pour l'homme

                                    où les hommes se disaient bonjour

                                    chaque matin

                                    du haut de leurs échelles

                                    du haut de leurs collines

                                    où les hommes chaque matin

                                    saluaient

                                    le lait de la pluie... »

 

Paol Keineg † Hommes liges des talus en transe. (extrait)

Tiré d'Anthologie de la Poésie bretonne 1880-1980, de Charles le Quintrec.

 

 

Nicolas Urvoy, [breton d'origine.(

 

(d'amours Mélanie Léo) Laurent))

Martin Luther King, Junior
Martin Luther King, Junior

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article