Citation de Valentine Penrose, et poème, de Charlize Theron.

Publié le par Σαπφώ Urvoy.

 

« Qui m'aime me suive disent les violettes et les rêveuses

   qui m'aime me suive assister au jour pas pour toujours.

   Cheminent dans la main cheminent

   ici là pis que pendre.

 

   Nous trouverons du fer de maître pour ne plus guérir. »

 

Derniers vers du poème Ce que nous leur ferons,

extrait de Les quatre vents n°4 L'évidence surréaliste (février 1946), de Valentine Penrose.

 

Σαπφώ Urvoy. )

vois ton monde
vois ton monde

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article