Leçon de psychiatrie vitalisme : Ready Player One (de Steven Spielberg) (2/3)

Publié le par Николай Urvoy.

Lausanne,

Leçon de psychiatrie vitalisme : Ready Player One (Mars 2018)

Le 17 Août 2017.

 

Leçon de formes : le cinéma.

   

π Analyses cathartiques : les formes

 

 Qu'est-ce que Steven Spielberg tentait, au cinéma, il y a : 40 ans ?

L'éloge : du Peuple Juif. (sic)

 

 - Pourquoi ?

   Tout simplement parce qu'à l'instar d'Edgar Morin, de Robert Misrahi, ou de bien d'autres, être juif : vous oblige, et vous contraint.

   Qu'évidemment, Luc Besson le sait, Mélanie Laurent aussi, Terrence Malick : également.

   Mais que bien sûr : chacun est libre.

 

   - Comment ?

   En regardant : les faits, images, plans.

   En sachant, des faits, des images, et des plans.

   Et, dès lors : en étant.

   Mélanie Laurent a-t-elle fait le choix de judéité, au cinéma ? Non, à l'évidence graphique.

   Luc Besson a-t-il fait le choix de judéité, au cinéma ? Non, à l'évidence graphique.

   Woody Allen a-t-il fait le choix de judéité, au cinéma ? Oui.

   La question n'est pas de savoir, ou de prétendre, à prétention diverse, mais de voir, et d'entendre, à cinéma. (sic)

 

   - Qui ?

   Comment savoir, comment décrypter un film, sans nul apprentissage ? c'est impossible.

   Comment faire, apprendre à faire : la part des choses, pardonnez-moi...

   Sans rien analyser, de rien : à rien, sinon : aux effets, cinématographiques.

 

   - Quoi ?

   Ready Player One, de Steven Spielberg, s'oppose directement à la sortie du film : Valérian, la Cité des mille Planètes, de Luc Besson.

   N'est-il pas important de savoir ceci, pour entendre à ces films ?.

   Luc Besson, combat, cinématographiquement, la dérive quantique internationale.

   Et Steven Spielberg, arrive, lui : pour la défendre.

 

  - Où ? 

   En termes de philosophies grecques, peut-on : analyser ?

   En termes de philosophies grecques, peut-on : être, et penser, librement ?

   En vérité, en vérité ?

 

   - Valérian, la Cité des mille Planètes :

   Luc Besson affiche, sa foi, en l'humanité : terrestre.

   Sa Terre, est auraculaire.

   Et sa Poésie : veut jouer. (cf. Milo, et Liho)

   Melo y naît ! )

 

   Et l'oeil, est Poésîlles !

 

   Quelle dérive selon Luc ?

   Le recyclage de tout, par tous, et toutes : de rien.

   (Evidemment, le courage philosophique, ne paye, que très rarement.)

 

   Son contredire ?

   Ceci, que rentabilité poétique : existe (latin : existere. s'ériger, s'élever de).

   (cf. Laureline, et le shopping avec : Milo !)

   Par opposition d'avec ? des Dogs ! ou chiens, savants, et commerçants.

   (cf. "Dug and Duggies") (cf. François Mitterand, et Pierre Bérégovoy, suite au suicide)

 

   Mais encore ?

   L'abeille Pearls va vers Sion, au coeur d'Alpha ! ou référence directe, et propre : à Matrix (1999).

   (assomption philosophique, du message : wachowskiste)(sic)

   "le Transmuteur nuit à l'Heure juive, économique, où Faire, ne se duplique, où faire : s'achète."

   À travers la Vie (cf. l'écran versicolore des Pearls), fluide versicolorement créateurs d'allantes    , les Pearls, ou symboles bessonniens poétiques : des hommes (cf. Vivre-en-poésie, Diaprosophes), des femmes, z-et des poètes, voient Dieu.

Dieux.

                                                                                                                                Et Nous.

  Le problème étant qu'en ce Monde, ou Enfer biblique défendu, par Steven Spielberg, des Hommes, nuisent aux autres Hommes et ne savent : rien des femmes, ni des poètes.

   Que, l'introspection grecques, n'intéresse ! ni ne paye ! Mais qu'aux hommes : elle y jouit.

   Que Luc Besson est libre, philosophe, et artiste, c'est évident.

   Qu'il tente à poétique ? c'est réussi ! )

 

   

(cf. Vivre-en-poésie, Nicolas Urvoy)

 

Pour tout ou partie © Николай Urvoy.

 

[  Nous sommes en 3ème Guerre Mondiale actuellement  ]

et Luc Besson, moi-même, ou d'autres

sommes concernés : directement. 

57

[_____] παντοδάπαισ μεμιγμɛ́να χροίαισιν...

(Un tissu) où se mélangent des couleurs de toute espèce.

(Σαπφὼ)

 

"Ready Player One", film de Steven Spielberg - 2018.
"Ready Player One", film de Steven Spielberg - 2018.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article