Leçon de psychiatrie vitalisme : Song to Song (3/3)

Publié le par Dr. Urvoy Nicolas, également poète et philosophe, astrophysicien, traducteur, et psychanalyste

Lausanne,

Leçon de psychiatrie vitalisme : Song to Song. (le film de 2017)

Le 20 Juillet 2017.

 

 

Troisième temps : concluvives.

 

                         S'ong

 

   : Conclusives.

 

   ε Analyses conclusives : Conclusives

    Des remarques préliminaires ci-dessus je dirais-en regards des propos : que l'oeuvre expose, veille, et prospère : d'un sentiments d'infinismes à l'autres, une images et un voiles, d'infinismes et de Vîlles.

   Vulgairement qu'en violence, j'en pense le plus grand bien, le plus grand charmes,

   et surtout : le plus grand souhait.

   Qu'est-ce à dire ?

   Que cette oeuvre est beauté, certes. Neuves. Mais qu'aussi elle de-viens, sciemment. Et la chose est notable, rares, politique — et mieux : elle est neuves, sourieusement )

   Du Seigneur elle est Nîlles... s'en réjouit-et s'y chanres© (mot-valise d'entre : chanter, champs-rer et s'îlles ) Justes, et Bromes ! )

   Comme tout Chlore elle nous parle, mais elles disent, à plusieurs et à seule : Lui

   erratum : Elle )

   Dire le Seigneur ? Aucun intérêt. Dire le Victoires ? Aucun Intérêt.

   (Juin) Mais s'enluminer (d'ailes)

   et s'ans jouirs ... d'ainsimances... ©

   Dire : ans

             disciples

             dês

             femmes

: Polynésismes à la gorges, ©

   et nouances mellifères... Que tout-astres blondeurs©

   Est une anse à la Vîlles©

   Sagesses, Diaprosophîlles, Mêres ©

   la Bonté est luisances ! ) elles Vissent ! elles de-Viennent ! ) Changent... ©

   t-et Nous changent.

   S'aiment                                   t-et se noient.

 

   J'aime ce graphêmes (sic)

et Yeux Loi

 

(cf. "Vivre-en-poésie", Nicolas Urvoy)

 

   !In majorem, Movie gloriam-¡¿+ )
 
 
 
Nicolas 
© Tous Droits réservés pour toutes les langues.
 
 
"Un Merle de-viens.© Nicolas Urvoy, Lausanne, en Suisse.
 
)
 
 
Nietzsche et Lou ?
 
"Ferruccio Busoni", huile sur toile d'Umberto Boccioni - 1916

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article