Lausanne, Quid des couleurs, des formes, z-et des monstres à plumes ?¿

Publié le par Nicolas Urvoy

Lausanne,

Rapport de contre-fascismes à poils !¡

du 26/02/17.

 

Chères nous,

 

  Comment fonctionne le cerveau d'un raciste ?

   Aucun soucis ! un raciste le sait, il fonctionne très bien ! et lui, il le sait ! un autre comme eux, ça n'est pas vraiment un autre comme nous, car eux, ils sont noirs ! et que nous, nous sommes jaunes ! (sic)

 

   Y a-t-il des races ? non ! l'humanité est une et indivisible ! elle rassemble les hommes, les insectes, les fleurs, les fruits, les végétaux, et les autres animaux car, un fruit : c'est aussi une bête ! (cf. Arthur Rimbaud ! sic)

   Pourquoi une banane serait-elle plus noire qu'une poire Belle-Hélène ?

   Tout simplement parce qu'elle l'est ! et que si, cela se voit ! et que donc : cela se sait !!!

   Mais en fait, elle est jaune, tout comme la poire ! elle est fruit, tout comme nouîlles ! et qu'elle suce... les mêmes feuilles ! (cf. Pandi Panda ! sic)

 

   Une orange, c'est un fruit ! Et une pomme, c'est aussi un fruit ? that's right ?!

   Si une pêche arrive, et qu'elle parle à l'orange... qu'est-ce qui reste ?! )

   Réponse A : l'eau ! )

   Réponse B : l'Orange !!! )

   Réponse C : la Banane ! vu qu'elle a mangé l'Orange ! (

   Réponse D : deux pédales, et du sucres ! ( (sic)

 

   Effectivement, et d'un point de vu médical (psychiatriquement s'entend), la question est... délicates ! (

   Comment faire la part des nouîlles entre : d'une part... des fruits confis ! d'une autre part... des fruits un peu secs ! et d'ailleurs... mais de très très loin d'ailleurs et même, c'en est suspect vu que c'est très très loin et qu'à l'arrivée on ne sait pas trop pourquoi les gens font autant de trajet quand même !!!!!!! ... et d'ailleurs... disais-je... les fruits au lait ! que c'est pas normal en fait !!!!!!! (sic) )

   Evidemment, un fruit au lait... c'est bizarre !! en principe, y a pas de lait dedans ! On a tous déjà regardé dans un fruit au lait de chez nous et non : y a pas de lait dedans en fait !

   C'est très curieux, les gens sont formels, et la chose est épineuse ! Mais laissez-mois vous proposer une explication ! )

   S'il s'agit un fruit au lait paisible, et pacifique en apparence... se pourrait-il que peut-être (!), et je ne dis bien que : peut-être... , il puisse s'agir, possiblement, et de manière purement intellectuelle... d'un fruit au lait effectivement paisible, et pacifique ?

   Je pense que sur ce dernier point nous pourrions nous accorder !

   Il est donc possible, et pensable... qu'un fruit au lait, effectivement ... au lait (!), ne soit simplement qu'un fruit... au lait et effectivement... au lait ! )

 

   Si je vous disais maintenant, reprenant une allure plus commune et plus vraie, que les racistes sont inquiétants, médicalement, paranoïaques, psychiatriquement, mais évidemment sans nul besoin psychiatrique médicamenteux particulier j'en gage, et que leurs délires racistes mais surtout leurs délires : soit-disant racistes, sont les faits de psychés complètement folles, z-et perdues, aux niveaux des rapports de lucidités, de logiques pures (s'il en est), mais aussi, d'émotions. (sic)

   Un raciste est un être en souffrance que la logique rationnelle ne peut à elle seule rattraper, pas plus que l'affectivité humaine ! La chose est grave, médicale, et je poursuis.

   D'après vous, pour quelle raison, la raison ne pourrait plus, et même la raison apparemment chromatique, récupérer un être au sein du réel que nous partageons en principe et en partie avec lui, ou bien avec elle ?

   Peut-être que tout simplement, la part de réel de cet être d'amour, n'est plus du tout la même que la nôtre, et que cette personne que nous aimons, évolue dans tout autre chose... à savoir par exemple : une société sans classe, sans travail, sans labeur véritable mais avec : des gentils, des méchants, des héros, et des criminels. (sic)

   Qu'est-ce qu'un gentil ? Cela n'existe pas (existere).

   Qu'est-ce qu'un méchant ? Cela n'existe pas non plus (existere)

   Qu'est qu'une société sans classe ? Une idée pure de contrôle carcéral.

   Qu'est-ce que le travail ? Un instrument de torture (tripalium).

   Qu'est-ce qu'un labeur véritable ? Ecrire ceci par exemple !

   Un héro existe-t-il véritablement du coup ? Evidemment non.

   Et un criminel pour le coup ? En tout rigueur non, c'est une notion, non une essentialité, mais je vous l'accord tout de même, un homme responsable devant un autre homme et selon cet autre homme et de part un soit-disant contrat social sur ce point et uniquement sur ce point postulant que les hommes pourraient être deux à savoir qu'un homme pourrait à la fois être un homme mais aussi un dieu de lui-même étant capable, et c'est la le fait, et le fait possiblement postulé, de se néantiser lui-même en faisant, possiblement, ce que ce dernier ne pourrait pas faire, étant donné que ce dernier ne le souhaiterait pas, mais que lui-même-dieu pourrait par contre faire, et inversement puisque lui-dieu ne serait pas homme, pas soumis au lois dites plus ou moins physiques, mais libre, oui libre, liberté, et que liberté n'a d'empire sur elle-même, dit-on, mais que liberté à l'empire sur tout : et c'est le postulat ! (sic)

   Vous suivez donc : liberté, doit faire ceci, ou cela ! Mais un homme, le peut-il ?

   La question ne se pose pas. Car ceci est une loi carcérale, faite non pas pour éduquer aux hommes (sic), ni même pour ne serait-ce qu'instruire aux hommes (sic), et ni même, vous allez être surpris, pour bonifier les hommes, ni les empêcher... de se nuire ! mais pour une seule et unique raison : les contrôler.

   Il ne s'agit jamais, en système carcéral, il ne s'agit jamais, en système carcéral : de venir en aide aux hommes, mais toujours, en système carcéral : de les employer. (sic)

   Qu'est-ce qu'un employer ? Un homme contrôlé.

   Qu'est-ce qu'un paranoïaque ? je vous l'ai déjà dit : une essence ne se peut définir !

   Mais sommes toutes, qu'est-ce qu'un paranoïaque ? Entendez-vous lors ce que l'on vous parle ?! (pas dans votre tête, là, d'en ces mots...)

 

   Vous pensez véritablement être libres ? soit ! et dans ce cas je vous poserais bien cette question : pour quelle raison pensez-vous qu'un paranoïaque ça existe au juste ?

   Apparemment par ce que vous le savez ! n'est-ce pas ?

   Comment le savez-vous ? Des preuves : vu à la TV, entendu à la TV, enseigné à la Grande Ecole, parlé de part et d'autre et répété... de part et d'autre et, à l'évidence et dans votre logique : répété, aussi, par vous-même !

   Qu'est-ce que vous même ? Généralement, cette question fait mouche, car généralement, un acteur sociétal, un être en devenir carcéral et aux vues soit-disant évoluées, croit savoir (sic), il croit savoir, sans interroger non cette foi, mais cette croyance, ce doute relatif ou cette modeste foi relative mais en faisant plus et pire : en décrétant pour lui-même et de manière à fonctionner telle une machine, un acteur sociétal, un être en devenir carcéral et aux vues soit-disant évoluées que cette foi maladive, étant sotte, est, et demeure, dans cette vie, et au temps : vraie, véridique, et possiblement même : sage !

   Qu'est-ce que la philosophie ? une amitié pour la sagesse ou soit-disant telle ? ou une amitié ou soit-disant telle pour la sagesse ou soit-disant telle ?

   Bien sûr ! c'est une amitié par, et pour, la sagesse.

   Pourquoi ne saviez-vous pas cette réponse ? peut-être que tout simplement, vous ne savez pas ce que peut être : une, amitié. ni même ce que pourrait être possiblement : la sagesse.

 

   Amusons-nous une seconde si vous le voulez bien : si je vous disais que vous êtes des nègres et que je suis blanc ! à cet instant, pensez-vous que je pourrais avoir raison ?!

   Le pire, c'est que certains pourraient répondre oui ! se mettant eux-mêmes, et pour le coup bien chèrement, dans la peau d'une autre forme de négritude ?!

   Qu'est-ce que la négritude ? et si je vous disais que la négritude n'est pas ce que vous pensez : à savoir une soit-disant "Conscience Raciale" proposée à l'intellect par un soit-disant Aimé Césaire !

   La chose serait plutôt un format dit de race, d'enclôturement de soi-même au sein d'une prison d'intériorité, d'intérioritairement à soi-même... et de lutte pour la vie, soi, et l'îlles. (sic)

   Ce n'est pas parce qu'un écrivain talentueux dit quelque chose que cela est vrai !

   (et je passe sur l'usage fait par la France, bien sûr que si, d'Aimé Césaire !)

 

   La France® , et je le rappel ici, est un système carcéral, une Prison®.

   Les ressources de la France® sont nombreuses, mais les détenus de naissance en sol de France®, sont aussi des ressources, qu'au besoin l'on peut envoyer se faire tuer ici, ou là-bas ! qu'au besoin l'on peut, et l'on doit, bien entendu, formater, conditionner pour totalité si la chose est possible car, ces détenus ne sont pas nous, la poignée d'idiot aux commandes de la Prison® ! mais pas non plus hommes ! car nous ne voulons pas accepter cet amour pour nous dans cet amour pour eux et nous croyons vouloir ceci par logique, intérêts, et bon sens ! (sic)

Nous croyons les haïr de fait, sans se rendre compte que nous les aimons, aussi, mais surtout bien plus : car sans eux, nous serions contrains à mourir et, c'est en vérité la raison, l'unique et seule raison : pour laquelle nous, nous souffrons autant, jour après jour, à en crever. (sic)

 

   Pensez-vous qu'un psychiatre et philosophe, pourrait penser une civilisation ?

   Pensez-vous qu'un médecin psychiatre, et philosophe spécialisé dans l'entendement humaines (sic), pourrait vous aider ? )

 

   Comprendre le racisme c'est surtout comprendre ceci : les logiques, les faits, d'emprisonnement. Quotidiens, non apparents (l'on dirait anciennement inconscients mais la chose est sotte et j'y reviendrai plus tard...), et non essentiels ! )

 

   Faisons simple, en poursuivons ensuite avec un peu de temps libre ! )

   Pour quelle raison, ou plutôt pour quelle notion (équivalent mais plus précis,), croyez-vous devoir mettre d'autres personnes dans des petites cages ?

   Si je vous montrais des lièvres, mettant d'autres lièvres, appelés des lapins des bois, dans des petites cages, des lièvres mettant d'autres lièvres dans des petites cages... ne trouveriez-vous pas la chose triste à en avoir honte ?

   Et si je vous disais, qu'un loup, un gentil loup, nous regardant mettre des lièvres dans des petites cages aurait honte d'être un loup ?! Mais plus encore : qu'il aurait honte d'être un loup : par humanité.

 

   Les logiques carcérales sont complexes et tirent leurs forces, stricto sensu, de ceci : les enveloppances carcérales ou : soit-disantes omniprésences de ces logiques délétères (de nuisance à vous-m'aime et aux autres), à la TV, dans les journaux, au Bar, à la Poste, ou chez vous, d'avec votre femme... ou votre enfant ! (

   Est-ce que devenir philosophe, le but, de toute vîlles ! (de tout vie), doit-être pris en pitié ?

   Non.

   Est-ce que j'ai pitié de mes patients ? Non. Je les aide (sic), par bonté, et possiblement aussi, par compassions.

 

   Je ne peux dire si, oui ou non, ceci est de beaucoup de poids, de beaucoup de pureté acquise en vous-même, à cet instant, mais vous l'avez saisi, je pourrais poursuivre des heurs ! ) (sic)

 

   Bonne continuation à nous-m'aime ! et à bientôt ! )

 

   Ps : toute résistance doit être traitée au fur et à mesure dans les mesures des possibles, et non être remises à plus tard ! )

 

 

« Ma doctrine c'est les étoiles

Qui perforent l'éternité »

 

Sergueï Aleksandrovitch Essenine, poète de Russie.

 

 

 

 

   Un merle ne se peut noiraudes. maîs-Ôranges ! )*

   !!!!!!!

 

 

اللهُ أَكْبَر

 

Commenter cet article