Poème d'Alexandre Voisard

Publié le par Nicolas Urvoy

Brûle tes moissons dame de cœur

offre la liberté

à ton linge si longtemps reclus

voici revenir le temps

d'aimer en haut jour

de trouver le geste qui sauve

du croc meurtrier

de réapprendre le vol soyeux

de l'ombre en été.

 

Poème extrait du recueil Le Repentir du peintre,

d'Alexandre Voisard

Publié dans Alexandre Voisard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article