Citations de Robert-Edward Hart

Publié le par Nicolas Urvoy

« Les enfants ont sauvé le monde

   Et le monde ne le sait  pas

   Mais les fées nous sont revenues

   Pour respirer les parfums innocents

   Oubli de soi-même

   Oubli dans les carillons limpides

   du matin tourbillonnant

   Le monde est fluide

   et tout ce qui pèse ment »

 

Extrait du poème Chanson à mi-voix de Robert-Edward Hart

 

 

 

« Le poète danse

   Comme un enfant et comme un baladin

   Comme la mer et les réseaux d'or du matin

   Comme les astres

 

   Dans les branches, j'entends le murmure de Dieu

   Et le cliquetis de la vie

   L'eau ruisselle là-bas

   Une source mystique

   d'où s'épand à travers l'infini

   cette âme bruissante et sage

   du paysage

 

   Le ciel flue à travers la forêt

   comme une onde aérienne et bleue

   où les feuilles des eucalyptus nagent

   tels des poissons argentés... »

 

Fin du poème Chanson à mi-voix de Robert-Edward Hart

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article