Citations d'Adam Mickiewicz

Publié le par Nicolas Urvoy

« Sans cœur, sans âme, l'homme un squelette rappelle :

   Jeunesse ! ajoute-moi des ailes !

   Pour voler d'un monde qui meurt

   Jusqu'au paradis des mirages

   Où fait des merveilles l'ardeur,

   Du nouveau brandissant la fleur,

   Vêtant d'espoir l'or des images ! »

 

Et de poursuivre :

 

« Plus haut que l'horizon, jeunesse,

   Prends l'essor — et d'un œil pareil

   A l'œil pénétrant du soleil,

   Transperce, toi, l'humaine espèce ! »

 

Puis encore :

 

« Le nectar de vie est suave alors

   Qu'avec d'autres tu bois, jeunesse !

   Quand les noue ensemble un fil d'or,

   S'enivrent les cœurs d'une saine liesse !

 

   Ensemble, jeunes amis !...

   Qu'au bonheur de chacun tous nos buts soient soumis,

   Forts de l'union et sages d'audace,

   Ensemble, jeunes amis !... »

 

 

« Bras dessus, bras dessous, hé ! que soit ceinturée

   La terre, par nos corps liés :

   Nos pensées, en un seul foyer,

   Comme nos âmes, concentrées !

   Ebranle-toi, bloc terraqué,

   Nouvelle voie on t'ouvre, à force :

   La moisissure ôtée à ton écorce,

   De verts printemps tu pourras évoquer ! »

 

Et de finir par ces mots :

 

« ... Aux humains durent nuit et drame

   Où les éléments guerroient à dessein !

   Mais viendra l'amour y souffler sa flamme,

   Du chaos naîtra le monde de l'âme

   Que concevra la jeunesse en son sein

   Pour, de l'amitié, l'union sans fin...

 

   La glace insensible se crève,

   L'ombre des préjugés n'est plus :

   Matin de liberté, salut !

   Où le soleil sauveur se lève ! »

 

Extraits du poème Ode à la jeunesse d'Adam Mickiewicz

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article