Poème de Gabriela Mistral

Publié le par Nicolas Urvoy

La ronde

 

Où déviderons-nous la ronde ?

La ferons-nous sur le rivage ?

La mer dansant de tous ses flots

y tressera fleurs d'oranger.

 

La ferons-nous au pied des monts ?

La montagne nous répondra :

ce sera comme si les pierres

se mettaient toutes à chanter.

 

La ferons-nous dans la forêt ?

Elle va mêler toutes voix

et les chants d'enfants et d'oiseaux

vont se confondre dans le vent.

 

Notre ronde sera sans fin :

nous la ferons dans la forêt,

nous la ferons au pied des monts

et sur tous les bords de la mer.

 

Poème de Gabriela Mistral

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article