Citations de Tristan Tzara

Publié le par Nicolas Urvoy

« le monde

   un chapeau avec des fleurs

   le monde

   un violon jouant sur une fleur

   le monde

   une bague faite pour une fleur »

 

Extrait du poème Sur une ride du soleil de Tristan Tzara

 

« la chanson savoureuse sur la gamme de la langue

   les couleurs déposent leur poids et pensent

   et pensent ou crient et restent et se nourrissent

   de fruits légers comme la fumée planent

   qui pense à la chaleur que tisse la parole

   autour de son noyau le rêve qu'on appelle nous »

 

« je pense à la chaleur que tisse la parole

   autour de son noyau le rêve qu'on appelle nous »

 

« est pétri de fleurs l'illisible soleil »

 

« une fontaine dans la poitrine et l'inépuisable saveur à

      l'intérieur »

 

« son amour jaillit de la chaleur du geyser crinière au vent »

 

« j'ai marché sur le ciel à la devanture du monde

   où les étoiles volent d'une fleur à l'autre et sucent le miel de

      leur printemps de plume »

 

« dans une autre langue que celle dont nous sommes couverts

   tu vois le plein midi au cœur du fruit mordu »

 

Extraits de L'homme approximatif de Tristan Tzara

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article