Citations de Charles Baudelaire

Publié le par Nicolas Urvoy

« — Maint joyau dort enseveli

   Dans les ténèbres et l'oubli,

   Bien loin des pioches et des sondes ;

 

   Mainte fleur épanche à regret

   Son parfum doux comme un secret

   Dans les solitudes profondes. »

 

Extrait du poème Le guignon de Charles Baudelaire

 

« La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,

   Tout un monde lointain, absent, presque défunt,

   Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !

   Comme d'autres esprits voguent sur la musique,

   Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum.

 

   J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,

   Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;

   Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !

   Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve

   De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts ;

 

   Un port retentissant où mon âme peut boire

   À grand flots le parfum, le son et la couleur ;

   Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire,

   Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire

   D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur. »

 

Extrait du poème La chevelure

de Charles Baudelaire

 

   « Mon enfant, ma sœur,

      Songe à la douceur

   D'aller là-bas vivre ensemble !

      Aimer à loisir

      Aimer et mourir

   Au pays qui te ressemble !

      Les soleils mouillés

      De ces ciels brouillés

   Pour mon esprit ont les charmes

      Si mystérieux

      De tes traîtres yeux,

   Brillant à travers leurs larmes.

 

   Là, tout n'est qu'ordre et beauté,

   Luxe, calme et volupté. »

 

Extrait du poème L'invitation au voyage

de Charles Baudelaire

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article