Notes inédites de René Guy Cadou

Publié le par Nicolas Urvoy

   Je ne conçois de poésie engagée qu’envers soi-même. C’est en cela qu’elle est délivrance, ou promesse de délivrance. C’est en cela qu’elle est un bien.

 

*

   Il faut revenir à la fresque, à la muraille — et ceci vaut aussi bien pour nous autres poètes que pour les peintres. On nous attend tout en haut de l’échelle. Echelon par échelon tout en haut. Et qu’on me suive bien, je n’entends point cette grande œuvre murale comme obtenue par un procédé d’agrandissement, démesurément grossie à la loupe mais tout entière fondue dans cette matière incandescente de l’âme, creusée profondément comme les rides de la terre.

 

*

 

   Soyez l’étamine, c’est-à-dire, trouvez-vous assez lourd de pollen pour ajouter en marge de la nature une autre nature, et non point équivoque, qui porte en elle-même son pouvoir d’étamines.

 

Extraits des Notes inédites, de René Guy Cadou

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article